Météo :

45e Colloque international
des Professeurs et Formateurs de Mathématiques
chargés de la Formation des Maîtres

Manipuler, représenter, communiquer : quelle place pour les artefacts dans l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques ?

Mardi 12, mercredi 13 et jeudi 14 juin 2018
à Blois.

Organisé par la COPIRELEM, le site de Blois de l'ESPE Centre Val de Loire, l'IREM Centre Val de Loire et l’Université d'Orléans. En collaboration avec la DGESCO, ce colloque est inscrit au Plan National de Formation du Ministère de l’Éducation Nationale.

Ce colloque est organisé par la COPIRELEM (Commission permanente des IREM sur l’Enseignement Élémentaire) et l'ESPE Centre Val de Loire (centre départemental de Blois) avec le soutien de l'Institut Denis Poisson (Laboratoire commun de mathématiques d'Orléans et de Tours), du département de mathématiques de Tours, de l’IREM Centre Val de Loire et de l'Université d'Orléans. Il est ouvert à tous : chercheurs en didactique des mathématiques, formateurs des ESPE, membres des IREM/IRES, inspecteurs et conseillers pédagogiques qui participent à la formation en Mathématiques des Professeurs des Écoles, des Collèges et des Lycées, Maîtres formateurs, ainsi que toute personne intéressée par la formation des enseignants.

Thème spécifique du colloque :

Manipuler, représenter, communiquer font partie intégrante des activités d’enseignement et d’apprentissage des mathématiques à l’école primaire dans le but d’amener progressivement les élèves à raisonner sur des objets
abstraits. Construire une figure géométrique avec des instruments dans un environnement papier-crayon, utiliser un boulier ou des jetons dans le cadre d’activités numériques, reconstituer un puzzle, etc. sont autant d’actions qui
visent à l’acquisition de concepts mathématiques par la manipulation d’objets concrets. Enfin communiquer dans et sur l’activité mathématique (évoquer ou décrire une situation, expliciter sa démarche ou son raisonnement, exposer une
argumentation) s’avère essentiel à cette activité.
Le colloque 2017 de la COPIRELEM à Épinal a amorcé une réflexion sur la dimension sémiotique de l'enseignement et de l'apprentissage des mathématiques. Dans la continuité, le colloque 2018 se propose d'étudier le rôle et la place des artefacts dans l'enseignement des mathématiques : par exemple en géométrie, les gabarits de formes, le compas ; en numération, les abaques, les jetons ; les robots pour structurer l'espace etc.) Quel est l'intérêt de ce matériel en terme d'engagement dans les tâches données aux élèves, en terme d'apprentissage et de conceptualisation ? Mais aussi quelles sont les limites de l'utilisation de ces « artefacts » ? Les intérêts et les limites des outils TICE sont-ils identiques à ceux des objets concrets ? Comment articuler ces différentes outils ? Toutes ces questions seront au coeur de ce colloque.

Ouvertures aux autres disciplines scientifiques :

Dans le contexte de déclaration d’un socle commun, la proposition d’ateliers ou communications liées à d’autres sciences est possible dans la mesure où elles engagent, ne serait-ce que sous forme de questions, une comparaison avec les mathématiques et la didactique des mathématiques.